Photograph of psychoanalyst Sydney Klein

Sydney Klein

Sydney Klein (1918-2005) était un éminent psychanalyste britannique dont l’œuvre couvre des domaines aussi divers que les enfants, la maladie psychosomatique, les groupes, les états maniaques, les perversions associées à la délinquance et les états autistiques.

Sa pensée et ses écrits font écho à l’œuvre de Melanie Klein même s’il n’était pas aussi proche d’elle que Wilfred Bion, Frances Tustin et d’autres.

Il fut un ardent partisan des idées de Melanie Klein et contribua à la compréhension que l’analyse peut et doit être utilisée avec des patients gravement malades qui pourraient, à défaut, être laissés sans aide.

Activité professionnelle

Sydney Klein débuta son activité professionnelle de psychiatre alors qu’il était en poste dans l’armée en Birmanie. Homme modeste et effacé, il continua à s’intéresser à la psychiatrie plutôt que de poursuivre  une carrière militaire. Il fut psychiatre conseil en Inde et le comte de Mounbatten lui demanda d’évaluer si deux généraux japonais étaient en état d’être inculpés pour des crimes de guerre.

Il commença par se spécialiser en psychiatrie de l’enfant et de la famille avant d’achever sa formation analytique. Il fut ensuite qualifié comme analyste en 1953 et comme analyste d’enfant en 1957. Il prit pleinement part à diverses fonctions à l’Institut de Psychanalyse, y compris en tant que directeur du département enfant de la London Clinic of Psychoanalysis.

Un travail avec des patients aux confins de l’analysabilité

Sydney Klein devint analyste didacticien et superviseur à l’Institut de Psychanalyse. Il recevait constamment des patients qui étaient souvent aux confins de l’analysabilité. C’est ainsi qu’il traita et décrivit un cas de colite ulcéreuse grave et un cas de perversion délinquante avec addiction à la drogue.

Il s’intéressa au domaine de l’autisme dans lequel il joua un rôle influent. Il supervisa Frances Tustin pour l’un de ses premiers patients autistiques au Belgrave Hospital. Elle eut le sentiment d’une expérience très formatrice qui l’encouragea à poursuivre le travail qu’elle menait en ce domaine. Sydney Klein lui-même fut l’un des premiers psychanalystes à écrire sur les aspects autistiques présents chez les patients adultes névrosés.

Il continua à travailler en tant que psychiatre auprès des enfants et des familles parallèlement à sa pratique libérale pendant de nombreuses années. Il travailla au West Middlesex Hospital puis aux hôpitaux de King’s College et de Belgrave. Cette expérience au sein du Service National de Santé britannique (NHS) et du secteur public influença son style et son abord de la psychanalyse.

Il donna de nombreuses conférences au Royaume Uni et à l’étranger, y compris en Australie et au Brésil.

Contribution à la pensée kleinienne

Sydney Klein fut l’un des principaux contributeurs à l’efflorescence créative de la théorie et de la clinique kleinienne dans les années 1950 à 1970. De nombreux analystes kleiniens ont écrit sur l’influence qu’il a eue sur leur travail et leur compréhension, notamment avec la notion de l’analyse comme moyen de transformation de la douleur psychique.

Il supervisa et influença de nombreux analystes qui ont continué à écrire abondamment sur les idées et les théories kleiniennes.

Outre son influence professionnelle, nombre de ces analystes ont mentionné l’absence d’intérêt de Sydney Klein pour le statut et la renommée. Ils ont aussi relevé son humour et sa chaleur humaine, ainsi que ses manières et son apparence bien terriennes.

Il vécut une union très longue et heureuse avec la sculpteur Eileen Stewart avec laquelle il eut quatre enfants. Eileen est l’auteure de quelques-uns des beaux bustes de psychanalystes exposés à l’Institut de Psychanalyse.

L’homme

Outre son influence professionnelle, nombre de ces analystes ont mentionné l’absence d’intérêt de Sydney Klein pour le statut et la renommée. Ils ont aussi relevé son humour et sa chaleur humaine, ainsi que ses manières et son apparence bien terriennes.

Il vécut une union très longue et heureuse avec la sculpteur Eileen Stewart avec laquelle il eut quatre enfants. Eileen est l’auteure de quelques-uns des beaux bustes de psychanalystes exposés à l’Institut de Psychanalyse.

Hannah Solemani, 2016


Principales publications

1952 Klein, S. ‘Contribution to a symposium on group therapy’ [Contribution à un colloque sur la thérapie de groupe]. British Journal of Medical Psychology. 24: 223-8.

1965 Klein, S. ‘Notes on a case of ulcerative colitis’ [Notes sur un cas de colite ulcéreuse]. International Journal of Psychoanalysis. 46: 342-51.