Photo of Priscilla Roth

Priscilla Roth

Activité professionnelle et influences

Priscilla Roth est analyste didacticienne et superviseur de la Société de psychanalyse britannique. Après avoir obtenu un diplôme de psychologie à l’université de Berkeley, elle a travaillé comme assistante de recherche à l’université de Californie à Berkeley. Au début des années 1970 elle s’est installée au Royaume Uni où elle s’est d’abord formée à la psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent à la Tavistock Clinic, puis peu après à la psychanalyse d’adultes au sein de la Société de psychanalyse britannique.

Pendant sa formation analytique, elle fut influencée par ses expériences d’analyse et de supervision avec Leslie Sohn, Ruth Riesenberg-Malcolm, Herbert Rosenfeld et Hanna Segal. Elle fut ensuite membre du Betty Joseph Workshop pendant trente ans où elle travailla en lien étroit avec ses contemporains Ron Britton, Michael Feldman, John Steiner et Ignês Sodré.

Son expérience initiale de psychothérapeute d’enfants pendant de nombreuses années dans le service public de santé transparaît dans sa manière de travailler avec les adultes. Son travail clinique illustre sa profonde compréhension de l’interaction complexe entre l’impact des expériences précoces et le rôle du fantasme inconscient dans la forme prise par le développement du psychisme.

Une clarté de communication

Priscilla Roth donne des conférences et des supervisions au Royaume Uni comme à l’étranger. L’une de ses contributions les plus notables tient à la manière dont elle aborde la psychanalyse sur le plan théorique et clinique : ses capacités d’enseignante et de superviseur sont largement reconnues du fait de son aptitude extrêmement pointue à communiquer une compréhension des concepts psychanalytiques proche de l’expérience dans un langage ordinaire. Cette aptitude est bien illustrée dans ses écrits, notamment dans ses nombreux chapitres de livres qui analysent des concepts psychanalytiques clés tels la position dépressive et l’identification projective, dans son introduction approfondie à l’un des nombreux ouvrages qu’elle a dirigés (Envy and Gratitude Revisited [Envie et gratitude revisité] 2008), ouvrage remarquable par son ampleur impressionnante et son appréciation exhaustive des différentes positions contemporaines à l’égard du concept d’envie, et enfin dans son livre très accessible sur le surmoi qui vise un lectorat non-spécialisé. Son article ‘Mapping the landscape: levels of transference interpretations’ [Cartographie d’un paysage : les niveaux d’interprétation du transfert] (2008) est une réflexion élégante sur ce que signifie travailler dans le transfert, qui invite à réfléchir attentivement sur notre manière d’écouter en tant qu’analystes, sur ce que nous retenons et quand, avec le patient.

Un ancrage dans l’expérience clinique

Lire Priscilla Roth, c’est se trouver accompagné dans un voyage de découverte stimulant par une analyste expérimentée « au travail » qui aborde les notions convenues avec curiosité et passion, ce qui, à son tour, engage le lecteur dans le travail intérieur requis pour comprendre émotionnellement, et non simplement sur un plan cognitif, le sens des concepts considérés. Ce qui est très important, c’est que son écriture et sa discussion de la théorie analytique sont invariablement ancrées dans son expérience clinique. Ses présentations écrites et orales (beaucoup plus nombreuses que celles qui ont été publiées) transmettent de manière vivante avec une modestie, une perspicacité et une compassion qui lui sont propres, les batailles, les impasses et les réussites de l’analyste et du patient au travail, ensemble.

Alessandra Lemma


Principales publications

1994 Roth, P. ‘Being true to a false object’ [Etre fidèle à un objet idéalisé]. Psychoanalytic Inquiry. 14:393-405h.

1999 Roth, P. ‘Absolute zero: a man who doubts his own love’ [Complètement nul  : l’homme qui doutait de sa capacité d’aimer]. International Journal of Psychoanalysis. 76:1076 – 1077.

1999 Roth, P. (ed) Editor’s introduction. On Bearing Unbearable States of Mind: the work of Ruth Malcolm. [Introduction de l’ouvrage : Supporter des états psychiques insupportables, l’œuvre de Ruth Riesenberg-Malcolm] Routledge.

2001 Roth, P. ‘Mapping the landscape: levels of  transference interpretations’ [Cartographie d’un paysage : les niveaux d’interprétation du transfert]. International Journal of Psychoanalysis. 82:533-43.

2001 Roth, P. Ideas in Psychoanalysis: The Superego [Notions de psychanalyse : le Surmoi]. Icon Books Ltd.

2001 Roth, P. ‘The paranoid-schizoid position’, in Bronstein, C (ed) Kleinian Theory: A contemporary perspective. [La position schizo-paranoïde, in Bronstein, C. (sous la direction de) La théorie kleinienne : une perspective contemporaine]. London: Whurr.

2005 Roth, P. ‘The depressive position, in Budd, S. and Rusbridger, R. (eds) Introducing Psychoanalysis: Essential Themes and Topics. Routledge. [La position dépressive in Budd, S. et Rusbridger, R. (sous la direction de) Introduction à la psychanalyse : thèmes et notions clés]. London: Routledge.

2005 Roth, P. ‘Projective identification’, in Budd, S. and Rusbridger, R. (eds) Introducing Psychoanalysis: Essential Themes and Topics. Routledge. [L’identification projective in Budd, S. et Rusbridger, R. (sous la direction de) Introduction à la psychanalyse : thèmes et notions clés]. London:  Routledge.

2007 Roth, P., and Rusbridger, R. (eds). Editor’s introductionEncounters with Melanie Klein: Selected Papers of Elizabeth Spillius [Introduction. Rencontres avec Melanie Klein : une sélection d’articles d’Elizabeth Spillius]. Routledge.

2007 Roth, P. ‘Melancholia, mourning and the counter-transference’ [Mélancolie, deuil et contre-transfert]. Fiorini, G., Bokanowski, T. and Lewkowica, S. (eds) On Freud’s “Mourning and Melancholia” [A propos du texte de Freud « Deuil et mélancolie »]. International Psychoanalytical Association.

2008 Roth, P. and Lemma, A. (eds). Editor’s introductionEnvy and Gratitude Revisited [Introduction. Envie et gratitude revisité]. Karnac Books.