Photograph of Ignês Sodré

Ignês Sodré

Ignês Sodré est une analyste didacticienne et superviseuse de la Société britannique de psychanalyse.

Elle est née au Brésil, où elle a grandi. Elle y a obtenu son diplôme de psychologue clinicienne. En 1969, elle déménage à Londres pour se former à l’Institut de psychanalyse. Elle a beaucoup enseigné à Londres et à l’étranger. Elle a été la première professeure invitée de la chaire de psychanalyse au Birkbeck College.

Psychanalyse et littérature

Sodré possède des connaissances académiques et un intérêt profond pour la psychanalyse et la littérature. Elle a écrit sur les romans de grands auteurs de la littérature occidentale tels que Cervantès, George Eliot, Gustave Flaubert, Iris Murdoch et Marcel Proust. Elle a une façon personnelle et créative de relier la psychanalyse et la littérature qui les enrichit mutuellement. Ses idées viennent à la fois de son expérience clinique avec ses patients et de sa compréhension des personnages de roman au travers de leurs relations et de leur vie psychique imaginée par leur auteur. Dans ses articles, elle explore les sujets psychanalytiques sous un nouvel angle, ce qui prend le lecteur par surprise et l’amène à réfléchir. Lire les articles de Sodré n’est pas seulement un défi intellectuel, mais aussi une expérience esthétique et émotionnelle. Son écriture est complexe, poétique et originale ; elle élargit notre compréhension de la vie psychique.

Elle a publié deux livres, le premier coécrit avec A. S. Byatt, Imagining Characters : Six conversations about women writers [Imaginer des personnages : six conversations sur les femmes écrivaines] (1995). Dans ce livre Byatt, l’écrivain, et Sodré, la psychanalyste, échangent au sujet de six romans. Chacune contribue au dialogue par son point de vue et ses idées. Le second livre, édité par Priscilla RothImaginary Existences : A psychoanalytic exploration of phantasy, fiction, dreams and daydreams[Existences imaginaires : une exploration psychanalytique du fantasme, de la fiction, des rêves et de la rêverie] (2015) est un recueil des articles de Sodré.

Sa pensée et ses idées ont été particulièrement influencées par Hanna Segal et Betty Joseph. Sodré a participé au séminaire clinique de Betty Joseph pendant 30 ans, travaillant en étroite collaboration avec ses contemporains, notamment Priscilla Roth, Ron Britton, Michael Feldman et John Steiner.

La rêverie et la perte

Un thème majeur de son œuvre est la rêverie compulsive en tant qu’espace interne réconfortant et protégé dans lequel la réalité est déniée et déformée. Elle a exploré en profondeur ce thème dans son article ‘Addiction to near-life: On pathological daydreaming and the disturbing ambiguity of faking true-love’ [L’addiction à ce qui pourrait presque être la vie : sur la rêverie pathologique et l’ambiguïté dérangeante de feindre l’amour vrai] (écrit à l’origine pour une conférence en 2010, puis publié en 2015) ainsi que dans d’autres articles sur la littérature de son second livre.

Un autre thème important est la difficulté à affronter la perte et les défenses que l’on peut mettre en œuvre contre la réalité de la perte. Cet aspect de son travail prend son origine dans l’article de référence de Freud ‘Deuil et mélancolie’ (1917). Sodré écrit sur les tourments dont nous pouvons souffrir dans nos relations avec des objets internes que nous ne pouvons ramener à la vie, tout en ne pouvant pas les lâcher.

Dans son article, ‘Who’s who? Notes on pathological identifications’ [Qui est qui ? Notes sur les identifications pathologiques] (écrit à l’origine pour une conférence en 1995, publié pour la première fois en 2004, puis republié en 2015), Sodré explore les processus d’identification par projection et par introjection. Elle montre comment, quand ces processus deviennent concrets, rigides et excessifs, ils effacent la différenciation entre le self et l’objet.

La relation analyste/patient

Dans son article, ‘Florence and Sigmund’s excellent adventure: On Œdipus and us’ [L’excellente aventure de Florence et Sigmund : à propos d’Œdipe et de nous-mêmes] (écrit à l’origine pour une conférence en 2004, publié en 2015) Sodré explore les aspects curatifs de la psychanalyse. Elle montre les relations dialectiques complexes entre l’insight de l’analyste et la compréhension du monde interne du patient et son empathie personnelle et sa capacité d’accueil du point de vue du patient et de sa façon de se protéger de la douleur et de la tourmente.

Sodré a une capacité unique d’intégrer ces deux « façons d’être ». Son empathie et sa profonde compréhension de la psyché humaine traversent ses écrits ainsi que son travail de clinicienne, d’enseignante et de superviseuse.

Orna Hadary, 2015


Principales publications

1995 Byatt, A. S. and Sodré, I. Imagining Characters: Six Conversations About Women Writers’ [Imaginer des personnages : six conversations sur les femmes écrivaines]. Chatto and Windus.

2015 Sodré, I. and Roth, P. (ed.) Imaginary Existences: A Psychoanalytic Exploration of Phantasy, Fiction, Dreams and Daydreams. [Existences imaginaires : une exploration psychanalytique du fantasme, de la fiction, des rêves et de la rêverie]. Routledge.