Photograph of David Bell

David Bell

David Bell (né en 1950) a apporté des contributions profondes et étendues à la psychanalyse. Internationalement sollicité comme conférencier et enseignant, il donne des cours et publie sur la théorie et la technique psychanalytiques ainsi que sur les liens de la psychanalyse avec la littérature, la philosophie et la politique. Dans sa pratique de psychiatre du système de santé britannique, il lutte pour la survie de l’approche psychanalytique dans le secteur public. Il enseigne et inspire régulièrement les jeunes générations de collègues dans de nombreuses disciplines. Il a un talent pour exprimer clairement des idées complexes de manière calme et convaincante lors d’entretiens avec les médias.

Son parcours professionnel

David Bell est analyste didacticien de la Société de psychanalyse britannique, dont il a été président de 2010 à 2012. Il est psychiatre consultant dans le service des adultes du Tavistock and Portman NHS Foundation Trust. Il y a aussi été directeur de la formation postdoctorale pendant de nombreuses années. Il est chef de service de l’unité Fitzjohns spécialisée dans le traitement des patients souffrant de problèmes persistants et complexes. En 2012-13, il a été professeur honoraire du Birkbeck College. Il est maître de conférences honoraire au University College de Londres.

Contributions à la théorie psychanalytique

Travaillant dans la tradition de Freud, Klein et Bion, Bell a publié de nombreux articles et chapitres de livres, et a contribué de manière significative à l’explication et au développement de la théorie psychanalytique. Il a, par exemple, écrit sur l’hystérie (1992), l’identification projective (2001), la paranoïa (2003), le concept de la pulsion de mort (2015) et, avec Hanna Segal, sur le narcissisme (1991).


Il a été profondément influencé par le travail de Segal et a édité un ‘Festschrift’ (publication commémorative) en deux volumes rendant hommage à son travail : Reason and Passion (1997) [Raison et passion] et Psychoanalysis and Culture (1999) [Psychanalyse et culture]. Il a contribué aux deux volumes en rédigeant de longs essais introductifs exhaustifs (dont l’un a été développé et publié à la suite du décès de Segal (Bell 2015)).

Psychanalyse et société

Comme Segal (1987), il a un engagement indéfectible pour la « gauche » politique et est convaincu que les psychanalystes ne doivent pas rester silencieux face aux graves oppressions politiques et sociales ni face au déni. Son article intitulé Primitive Mind of State [L’esprit primitif de l’Etat] (Bell 1996) est une critique psychanalytique de la libéralisation du secteur public qui a eu une très grande influence. Plus récemment, il a écrit sur la détérioration des soins aux malades mentaux.
 
Il est particulièrement préoccupé par la manière dont le besoin et la vulnérabilité peuvent devenir l’objet d’un mépris institutionnalisé, par exemple dans le discours actuel strivers versus scroungers [bosseurs versus profiteurs]. De même, Bell est préoccupé par la façon dont nous pourrions être encouragés à nier et à projeter notre propre haine et notre destructivité dans des groupes « extérieurs » tels que les demandeurs d’asile. Bell est un psychiatre expert de premier plan en matière d’asile et d’immigration.

Philosophie et littérature

Fondateur d’un groupe de discussion créé de longue date entre philosophes et psychanalystes, Bell (2009) évite le relativisme d’une approche postmoderne, situant fermement la psychanalyse comme une discipline qui recherche le réalisme et la véracité psychique. Il est respectueux de la contribution des autres disciplines à une compréhension en profondeur de l’esprit et, par exemple, admire particulièrement le travail des philosophes Richard Wollheim et Hannah Arendt (1963).
 
Les engagements de Bell à l’égard de la littérature incluent ses articles sur The Singing Detective [Le détective chantant] de Dennis Potter (Bell 1999) et Dorian Gray de Wilde (Bell 2006) qui ajoutent dans chaque cas une perspective psychanalytique à l’illustration que donne l’auteur de la lutte du personnage contre la paralysie mentale et le retrait de la réalité. Il a également apporté de nombreuses contributions à la recherche psychanalytique sur l’œuvre de Shakespeare (dans une série de conférences à l’Institute of Contemporary Arts [ICA] à Londres) et dans un certain nombre d’allocutions. Sa discussion sur Othello avec Simon Russell Beale et Terry Hands est disponible sous forme de DVD, Iago on the Couch [Iago sur le divan].

Jane Milton, 2016


Principales publications

1992 Bell, D. ‘Hysteria – Contemporary Kleinian Perspective‘ [L’hystérie- Perspective kleinienne contemporaine]. British Journal of Psychotherapy. 9: 169-180.

1996 Bell, D. ‘Primitive Mind of State‘ [L’esprit primitif de l’Etat]. Psychoanalytic Psychotherapy. 10: 45-57.

1997 Bell, D. (ed.) Reason and Passion: A Celebration of the Work of Hanna Segal. London: Duckworth. Raison et passion, un hommage à l’œuvre d’Hanna Segal, Larmor Plage, Éditions du Hublot, 1998.

1999 Bell, D. (ed.) Psychoanalysis and Culture: A Kleinian Perspective [Psychanalyse et culture : une perspective kleinienne]. London: Duckworth.

1999 Bell, D. ‘The Singing Detective: A Place in Mind‘ [Le détective chantant : un lieu dans l’esprit]. In Psychoanalysis and Culture (above).

2001 Bell, D. ‘Projective Identification‘ [L’identification projective]. In Bronstein, C. (ed.) Kleinian Theory: A Contemporary Perspective [La théorie kleinienne, une perspective contemporaine]. Wiley.

2003. Bell, D. Paranoia. (Ideas in Psychoanalysis) [La paranoïa (Idées en psychanalyse)]. Icon Books.

2006 Bell, D. ‘Existence in Time: Development or Catastrophe‘ [L’existence dans le temps : développement ou catastrophe]. Psychoanalytic Quarterly. 75: 783-805.

2009 Bell, D. ‘Is Truth an Illusion? Psychoanalysis and Postmodernism‘ [La vérité est-elle une illusion ? Psychanalyse et postmodernisme]. International Journal of Psychoanalysis. 90: 331-345.

2005 Belll, D. ‘Reason and Passion: A Tribute to Hanna Segal‘ [Raison et passion, un hommage à l’œuvre d’Hanna Segal]. International Journal of Psychoanalysis. 96: 177-200.

2015 Bell, D. ‘The Death Drive: Phenomenological Perspectives in Contemporary Kleinian Theory‘ [La Pulsion de Mort : Perspectives phénoménologiques dans la théorie kleinienne contemporaine]. International Journal of Psychoanalysis. 96: 411-423.

1991 Segal, H. and Bell, D. (1991) ‘The Theory of Narcissism in the Work of Freud and Klein‘ [La théorie du narcissisme dans l’œuvre de Freud et Klein]. In Sandler et al Freud’s ‘On Narcissism: An Introduction [« Pour introduire le narcissisme » de Freud, une introduction]. New Haven and London: Yale.

References

Arendt, H. (1963,1968) Eichmann in Jerusalem: A Report on the Banality of Evil. Revised edition. New York: Viking 1968. Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal. Paris, Gallimard, 1966 (2ème édition 1997).

Segal, H. (1987) ‘Silence is the Real Crime‘ [Le silence est le vrai crime]. International Review of Psychoanalysis. 14: 3-12.