1903

Arthur Klein à 18 ans
Arthur Klein à 18 ans.

En deuil de son frère, Melanie Reizes épouse Arthur Klein le 31 mars, le lendemain de l’anniversaire de ses 21 ans. Ils s’installent à Rosenberg.

En mai, Melanie découvre qu’elle est enceinte.


1904

Elle donne naissance le 19 janvier à son premier enfant, Melitta.


1905

Melanie, Arthur, et Melitta, âgée d’un an, font un voyage jusque la côte Adriatique. En chemin, ils visitent de nombreux endroits tels que Trieste et Venise.

Freud publie Trois essais sur la théorie sexuelle.


Melanie avec Melitta bébé et sa mère Libussa, dans une calèche
Melanie avec Melitta bébé et sa mère Libussa, dans une calèche.

1906

Au printemps, Melanie accompagne Arthur à un congrès d’ingénieurs à Rome.

Après quatre ans d’un travail inlassable avec son amie Irma Schonfeld, Melanie voit enfin la publication d’un recueil de textes d’Emmanuel.


Melanie Klein vers 1906-1907
Melanie Klein vers 1906-1907.

1907

Le 2 mars, Melanie donne naissance à son deuxième enfant et premier fils, Hans, après avoir souffert d’une profonde dépression pendant la grossesse.

Plus tard en 1907, les Klein déménagent à Krappitz, une petite ville provinciale de haute Silésie (actuellement, Krapkowice, Pologne) où Arthur est nommé directeur d’une usine de papier. Libussa les rejoint peu de temps après.


1908

La maison des Klein à Krappitz, où la famille a vécu de 1907 à 1909
La maison des Klein à Krappitz, où la famille a vécu de 1907 à 1909.

Melanie est de plus en plus anxieuse et déprimée, à l’évidence très malheureuse dans sa vie de femme mariée dans cette petite ville où elle n’a pas d’amis. Elle est souvent partie, rend visite à des amis et de la famille et  voyage pour aller à Budapest et Abbazia. Elle reçoit des traitements « pour les nerfs » notamment des bains d’acide carbonique. Elle passe ainsi de longs moments loin de ses jeunes enfants. Elle n’est pas du tout soutenue par sa mère, Libussa, comme en témoigne une série de lettres étranges, culpabilisantes et intrusives.

Cette année-là, Freud rencontre le psychanalyste hongrois Sándor Ferenczi. Les deux hommes entament une importante relation professionnelle et personnelle, immortalisée par plus de mille deux cents lettres tout au long de leurs carrières. Ferenczi aura une influence considérable sur Klein, en tant qu’analyste, soutien et ami.


Melanie Klein avec ses enfants Melitta et Hans en 1907 ou 1908
Melanie Klein avec ses enfants Melitta et Hans en 1907 ou 1908.

1909

En mai, Melanie, alors extrêmement déprimée, séjourne dans un sanatorium à Chur, une ville des Alpes à l’est de la Suisse. En juin, elle déménage un peu plus au sud, à Saint-Moritz, et souffre de troubles de la vessie. Dans une lettre de sa mère, il est suggéré que Melanie pourrait avoir peur d’être enceinte, ce qu’elle redoute tout particulièrement.

En novembre, les Klein déménagent pour Svabhegy, une banlieue de Budapest, avec Libussa.

Freud publie le cas du « Petit Hans », cinq ans. Cette publication est la première observation psychanalytique d’un enfant. L’analyse a été conduite par le père du garçon, selon les consignes de Freud.


Portrait photographique de Melanie avec Melitta et Hans, vers 1908
Portrait photographique de Melanie avec Melitta et Hans, vers 1908.

1910

Dans le nouvel environnement de Budapest, Melanie passe beaucoup de temps avec Jolanthe Vágó, la sœur d’Arthur, et Klara, la belle-sœur divorcée de Jolanthe. Elle est très proche des deux femmes, et tout particulièrement de Klara.

Melanie passe l’été avec Klara à Rügen, un lieu de villégiature sur la mer Baltique, au nord de Berlin.

Karl Abraham, ami proche et collègue de Sigmund Freud, crée la Société psychanalytique de Berlin. Abraham analysera plus tard Klein et deviendra une figure extrêmement importante dans le développement de sa pensée psychanalytique et de sa vie émotionnelle.


Melitta, Arthur, Hans et Melanie Klein vers 1909
Melitta, Arthur, Hans et Melanie Klein vers 1909.

1911

En août, les Klein déménagent à Rozsdamb, un quartier plus aisé de Budapest.

De nouveau, Melanie passe les vacances d’été à Rügen avec Klara.


1912

Melanie écrit à sa mère, qui séjourne temporairement à Vienne, qu’elle se sent mieux, et même « tout à fait en bonne santé ». Elle fait référence à un « traitement » suivi sans en préciser la nature. Il est probable qu’il s’agisse d’un traitement psychologique, peut-être même psychanalytique.


Photographie de Melanie Klein à 30 ans
Melanie Klein à 30 ans.

1913

Aux alentours de Noël 1913, Klein découvre qu’elle est de nouveau enceinte.


1914

Après avoir de nouveau souffert d’une profonde dépression pendant la grossesse, Klein donne naissance le 1er juillet à son troisième et dernier enfant, Erich. Deux semaines plus tard, le 28 juillet 1914, la Première Guerre Mondiale éclate. Arthur Klein et le beau-frère de Melanie, Leo Pick, sont appelés ensuite sous les drapeaux.

Klein commence une analyse avec Sándor Ferenczi, un psychanalyste hongrois proche de Freud qui contribue grandement au développement de la psychanalyse. Pour la première fois de sa vie, Klein a la possibilité de parler de ses expériences émotionnelles et de rencontrer une écoute individuelle extrêmement intelligente, attentive et sensible. Cette rencontre avec Ferenczi marquera véritablement un tournant décisif dans sa vie.

Image en noir et blanc d’un tableau de Sandor Ferenczi
Image en noir et blanc d’un tableau de Sándor Ferenczi (1923).

A un moment donné, cette année-là, Klein lit Sur le rêve de Freud (« Über den Traum » 1901). Elle se sent immédiatement emplie d’une immense exaltation à l’idée des découvertes du monde interne mises à jour par Freud ainsi que des possibilités qui en découlent. Elle commence alors à se consacrer à la psychanalyse.

En octobre, Ferenczi est appelé à servir comme médecin chez les hussards hongrois. Il continue cependant à être analysé par Freud par courrier. Il pratique lui-même quelques analyses dans l’armée et lors de ses permissions à Budapest.

A la fin du mois d’octobre, les Klein accompagnent Libussa afin qu’elle soit radiographiée pour une importante perte de poids. Le médecin exclut un cancer et pourtant, elle souffre peu après d’une bronchite d’évolution rapide et le 6 novembre, la mère de Melanie Klein décède. 


1916

Photographie de Melanie Klein peu après 30 ans
Melanie Klein peu après 30 ans.

Arthur Klein est renvoyé chez lui pour invalidité avec une blessure de la jambe. Ferenczi aussi rentre à Budapest, transféré dans un hôpital de neurologie.


1917

Le célèbre texte de Freud « Deuil et mélancolie » est publié. Klein développera plus tard ses idées novatrices sur les états maniaco-dépressifs et sur son concept majeur de la position dépressive, à partir du constat de Freud que l’agressivité et la culpabilité sont centrales dans le vécu du patient mélancolique.


1918

Les 28 et 29 septembre, Klein participe au cinquième Congrès psychanalytique de l’Académie des sciences hongroise à Budapest. Elle écoute Freud lire son article Lines of Advance in Psychoanalytic Therapy  [Les voies nouvelles de la thérapie psychanalytique], qui alimente encore sa fascination pour la psychanalyse. C’est, de manière presque certaine, la première fois que Klein entend Freud présenter son travail en personne et ce sera l’une des seules fois. Pour Klein, c’est un moment extraordinaire d’être face à face avec le fondateur brillant et profondément admiré, de la psychanalyse.

Vers la fin de l’année, l’Empire austro-hongrois est dissous suite à l’effondrement de sa monarchie. La Première Guerre Mondiale se termine enfin le 11 novembre 1918, après plus de quatre ans de combats et des millions de vies perdues.


1919

Dessin en couleur réalisé par un des patients enfants de Melanie Klein
Dessin en couleur réalisé par un des patients enfants de Melanie Klein.

En juillet, Klein présente à la Société psychanalytique hongroise l’étude qu’elle a faite de son fils de cinq ans, Erich ; c’est sa première étude d’un enfant. Peu après, elle est admise comme membre de la société psychanalytique.

Arthur Klein quitte Budapest et sa famille pour la Suède à l’automne 1919, tandis que la terreur blanche antisémite prend le contrôle de la Hongrie. Le mouvement psychanalytique hongrois n’est pas pour autant détruit par cet antisémitisme féroce et contre-révolutionnaire. Melanie quitte aussi Budapest, emmenant avec elle ses trois enfants pour s’installer chez les parents d’Arthur à Rosenberg. Outre ce climat d’agitation politique, le mariage des Klein ne fonctionne pas et il est clair qu’ils sont de plus en plus malheureux en vivant ensemble.


1920

En septembre, Klein participe au premier congrès international qui se tient depuis la fin de la guerre, à La Haye. Elle rencontre Joan Riviere pour la première fois.

Freud publie « Au-delà du principe de plaisir», texte dans lequel il énonce l’idée audacieuse d’« instinct de mort ». Ce concept, controversé dès l’origine, jouera une part importante dans le développement de la théorie de Klein, tout particulièrement en lien avec le sadisme et le clivage du moi chez le jeune enfant.


Voir davantage d’images de l’archive – cliquer sur une vignette pour l’agrandir: